Horizons

Chronique littéraire publiée dans l'Eau vive

Michel Clément

Histoire sans Histoire

Le soleil s’éteint

La Lumière s’éloigne

Seul dans mon coin

Le noir me gagne

 

J’ai l’esprit vide, le corps démuni

J’entends des sons, des bruits

Je vois des lignes futiles et imprécises

Qui se forment dans mon esprit

 

J’ai le vague sentiment, de ne plus être présent

Que mes yeux voient plus loin que le temps

 

Un mur se construit et me sépare

Le maçon à son œuvre cruelle

Ne cherchez point, ne trouvez rien

Car en béton armé, nous sommes tous transformés

 

Le spectre des champignons se lève à l’aube

Imprécis, sans sursis

Les hommes se perdent au lointain

L’hiver gronde au dehors, est-ce que l’été s’en vient

 

Question futile, presque imbécile

Mais que nos enfants auront à vivre

S’ils ont au moins la chance de survivre

 

Dans les nuages l’atome se baigne

Dans les flots pourris la vie se meurt

Ô réponse tant attendue, gravée sur un mur

Que les militaires ont effacée, sous la mitraille des condamnés

 

La sentence est levée

Et la corde prête à tomber

Un enfant naît des cendres et veux faire oublier

Et veux faire oublier.

Article précédent Le miroir surpris
Prochain article Lettre à maman
Imprimer
3284 Noter cet article:
Pas de note

Michel ClémentAdministrateur

Autres messages par Michel Clément
Contacter l'auteur

Theme picker

Contacter l'auteur

x

Titres

Soupir d’ange

Karen Olsen 0 3316 Note de l'article: Pas de note

Je n’ai jamais vu ma sœur passer la vadrouille, faire la vaisselle ou sortir les poubelles, sauf si maman menaçait de la punir.

La nouvelle orthographe

Micro-nouvelle d'Ian C. Nelson

Ian C Nelson 0 3173 Note de l'article: Pas de note

Jean-Christophe est vétilleux en ce qui concerne l’orthographe. En 1989, il eut son premier rictus quand on a osé suggérer une orthographe rectifiée.

Le miroir surpris

Ian C Nelson 0 3448 Note de l'article: Pas de note

Le miroir dans la chambre de Ghislain avait tout vu. Depuis le début, il lui reflétait même son prénom qui veut dire « otage et doux ami ».

RSS
1234