Horizons

Chronique littéraire publiée dans l'Eau vive

Gaétan Clément

Et toujours si peu de temps

Y’a tant de ponts à bâtir

Tant de fleurs à cueillir

Tant d’amour à offrir

Et toujours si peu de temps

 

Y’a tant d’étoiles pour si peu de nuits

Tant d’oiseaux pour si peu de nids

Y’a tant de soleil pour si peu de jours

Tant de cœur et si peu d’amour

 

Trop de temps pour souffrir

Trop de temps pour maudire

Trop de temps pour vieillir

Et toujours si peu de temps

 

Et ça fait si longtemps, que j’attends ce temps

Que j’ai peur maintenant, car je sais oui je sens

Quand enfin j’aurai le temps, ce sera juste le temps

Le temps de partir.

Article précédent La passion du poissonnier
Prochain article Deux pirates des Caraïbes : une aventure de Jean Laffite
Imprimer
5320 Noter cet article:
Pas de note

Gaétan ClémentAdministrateur

Autres messages par Gaétan Clément
Contacter l'auteur

Theme picker

Contacter l'auteur

x

Titres

Soupir d’ange

Karen Olsen 0 3996 Note de l'article: Pas de note

Je n’ai jamais vu ma sœur passer la vadrouille, faire la vaisselle ou sortir les poubelles, sauf si maman menaçait de la punir.

La nouvelle orthographe

Micro-nouvelle d'Ian C. Nelson

Ian C Nelson 0 3694 Note de l'article: Pas de note

Jean-Christophe est vétilleux en ce qui concerne l’orthographe. En 1989, il eut son premier rictus quand on a osé suggérer une orthographe rectifiée.

RSS
1234