Actualité littéraire

Simb Simb

Cabaret littéraire à Saskatoon : Lancement du 4e numéro d'À ciel ouvert

Cabaret littéraire à Saskatoon

Cabaret littéraire à Saskatoon

Da gauche à droite : Madeleine Blais-Dahlem, Sébastien Rock, David Granger, Mychèle Fortin et Jean-Pierre Picard
Photo : Simb Simb (2018)
SASKATOON - Le 30 novembre, les amoureux de la littérature francophone se sont donnés rendez-vous à Saskatoon à l’occasion du lancement du 4e numéro de la revue littéraire À ciel ouvert. Le Cabaret de la Fédération des francophones de Saskatoon a offert une soirée agrémentée de chansons et de lectures de textes publiés dans la revue avec accompagnement musical.

Les auteurs proviennent de l’Alberta, de la Saskatchewan, et du Québec. Parmi les textes lus, nous avons pu découvrir : Mon Alberta de Daniel Petit (Calgary), Sous la Lune de Gilbert Troutet (Outaouais), Mise en scène d’Estelle Bonetto (Regina), Souvenirs d’Amérique de Mychèle Fortin (Glenside, SK) et Extraits d’hiver — haïkus de Sébastien Rock (Saskatoon). Les textes étaient accompagnés au piano par Jean-Pierre Picard. qui a su puiser dans le répertoire des chansons françaises et canadiennes-françaises (Renaud Séchan, Claude Nougaro, Sylvain Lelièvre).

La diversité caractérise ce quatrième numéro

En plus des textes cités ci-dessus, le quatrième numéro de À ciel ouvert offre à ses lecteurs une variété artistique intéressante, notamment par les œuvres visuelles de l’artiste Sharon Pulvermacher de Regina, un éditorial de David Beaudemont, des articles sur la présence de la littérature française en Amérique, un reportage et une entrevue avec Laurier Gareau récipiendaire 2018 de l’ordre du Canada portant sur sa contribution dans la littérature fransaskoise.

Toutefois, certains participants lors de la soirée de lancement ont déploré la faible assistance, ce qui pourrait d’ailleurs confirmer les propos de Sébastien Rock pour qui « la littérature est habituellement l’enfant pauvre des cultures minoritaires. Mais on le comprend aussi, car faisant face au rythme de la vie, les gens cherchent du divertissement, ce qu’ils ne trouvent pas toujours en la littérature ». Mais, il en faudra plus pour décourager les promoteurs de À ciel ouvert qui accomplissent un travail exceptionnel par amour pour la littérature.

À ciel ouvert, un projet littéraire des Prairies

La revue À ciel ouvert est publiée deux fois par année. Ce projet est l’œuvre de bénévoles et est à but non lucratif, tous les textes sont diffusés en ligne gratuitement grâce à la collaboration de la Coopérative des publications fransaskoises. La revue a pour mandat de diffuser des textes en français par des auteurs des Prairies, ou encore des auteurs qui ont des liens avec les Prairies pour y avoir séjourné.

Article précédent À la découverte de Laurier Gareau
Prochain article Les Éditions de la nouvelle plume en pleine croissance
Imprimer
1520 Noter cet article:
Pas de note

Please login or register to post comments.

Une collaboration de

L'Eau vive